Galerie virtuelle
frankalone -

Disponible Oeuvre disponible - Prix: 3500 €


Dimensions (cm): H:220 x L:110 x P:60 - Année: 2009

Titre: "l'arbrecroix"


  

Oeuvre vue 1217 fois- 2 fois ce mois



Description: « L’arbrecroix » Un voyage dans le temps, lorsque qu’une miction et une turbulence, m’ont fait apparaitre ce que vous voyez maintenant. L’usage de la croix en tant que symbole religieux remonte beaucoup plus loin que l’époque du Christ et n’est donc pas seulement d’origine chrétienne. Cela montre que la croix des Chrétiens est déjà universelle avant même l'arrivée de Jésus. On en a un exemple dans la très ancienne religion indienne. Dans la grotte d’Elephanta, on peut voir une croix au-dessus de la tête d’un personnage. Dans une autre peinture ancienne, le dieu Krishna est représenté avec six bras dont trois tiennent une croix. Ce que dit l’encyclopédie : Le terme croix vient du mot latin crux qui a le sens de « poteau », « gibet », « potence », voir « crucifixion ». Le terme grec pour désigner le même objet est stauros, dérivé lui de la lettre tau. Mais en latin, le verbe cruciare signifie « torturer ». Le terme perdit son sens morbide avec le culte de la croix par les chrétiens. Apparition du symbole de la croix pour l’église La croix n’était pas un symbole utilisé par les premiers chrétiens, car ils craignaient que ce symbole soit un signe qui les livre plus rapidement encore aux terribles persécutions romaines qui ont ensanglanté les premiers siècles du Christianisme. Le premier symbole du Christ a été le poisson (IIe siècle).L’empereur romain, Constantin le Grand devait se préparer pour une bataille lorsqu'il ressent le besoin de recevoir l’aide des dieux. L’histoire raconte qu’il vit dans le ciel une lumière éblouissante en forme de croix ainsi que les mots: « Tu vaincras par ce signe ». L’ayant adopté comme étendard pour son armée, il gagne une série de victoires décisives qui firent de lui le seul maître de l’Empire romain à partir de 324 de notre ère. Dès ce moment, l'Église romaine devint la religion officielle de l’Empire et acquit rapidement prestige, popularité et puissance. À la même époque, la croix devint le symbole officiel de l’Église. Quand les conquistadors espagnols envahirent les Amériques, ils furent surpris de découvrir des croix à usage religieux dans de nombreux endroits. Dans l’ouvrage Curious Myths of the Middle Ages, l’auteur Baring-Gould écrit : “Dans l’État d’Oaxaca [Mexique], les Espagnols s’aperçurent que l’on avait érigé des croix de bois comme symboles sacrés. (…) En Amérique du Sud, ce même signe était considéré comme symbolique et sacré. Il était révéré au Paraguay. Au Pérou, les Incas honoraient une croix sculptée d’une seule pièce dans le jaspe. (…) Les Muyscas de Cumana croyaient que la croix (…) était dotée du pouvoir de chasser les mauvais esprits; en conséquence, on plaçait les nouveau-nés sous sa protection.” C'est cette sacralité du symbole de la croix qui explique que les Amerindiens ne se défendirent pas lorsqu'ils virent arriver les Espagnols qui brandissaient des croix pour prendre possession de ces nouveaux territoires au nom du Christ Jésus.Dans d’autres pays, la croix était également révérée dans l’Antiquité et on lui attribuait des pouvoirs mystiques. Une encyclopédie (Cyclopædia of Biblical, Theological, and Ecclesiastical Literature) fait l’observation suivante : “On trouve le signe de la croix comme symbole sacré chez plusieurs nations de l’Antiquité que l’on peut en conséquence qualifier (…) d’adeptes de la croix. Le symbole de la croix semble avoir eu les significations les plus variées. Parfois, il renvoie au phallus [utilisé dans le culte de l'amour], d’autres fois, à Vénus, déesse de l'amour.” Progressivement, elle orne les monuments religieux, est érigée au sommet des collines et des montagnes, aux carrefours et sur les places publiques. Des milliards de personnes l’accrochent à leur cou et aux murs de leurs maisons. Sans manquer de respect à la foi, la symbolique est ici représentée dans sa forme inspirant le renouveau. En cette époque en « re ». le renouveau ; le recyclé ; la relance …

Suivre cet artiste

Artiste: frankalone


Sculpture - Acier

Mots clefs: l'arbrecroix 2009 conscience colléctive bois et acier contemporain moderne symbole

Promotion de l'artiste: Jacques Moncho

Galerie d'art de Jacques MonchoGalerie d'art de Jacques MonchoGalerie d'art de Jacques MonchoGalerie d'art de Jacques Moncho